Menu
BEC MCCONNELL

DE NOUVEAU LEADER DE LA COUPE DU MONDE

La sixième manche de la Coupe du Monde XC de Vallnord a vu Bec reprendre la tête du classement général XC. Pendant ce temps, l'équipe MS Mondraker a terminé la cinquième manche et continue sa progression.

La Coupe du monde 2022 continue d'avancer et a déjà surmonté l'une des courses les plus difficiles du calendrier. Vallnord, qui était marquée en rouge depuis le début de la saison, disposait de circuits flambant neufs en XCO et en DH. L'épreuve andorrane est celle dont l'altitude est la plus élevée de toutes les courses qui seront organisées et, bien que la malchance ait frappé les coureurs de Mondraker, ils sont tous sortis plus solides pour affronter la dernière ligne droite de la saison.


PMG RACING TEAM

Après deux courses où Bec McConnell n'a pas pu afficher l'excellente condition qu'elle avait en début de saison, Vallnord a permis de confirmer que l'Australienne est de retour en très bonne forme. Cela fait partie de la planification de la saison. C'était clair vendredi, dans la course XCC Short Track, où elle s'est battue pour la victoire jusqu'à la fin, franchissant la ligne d'arrivée en troisième position.


Le dimanche, elle a également fait preuve d'une performance exceptionnelle, roulant dans les premières positions jusqu'à ce qu'elle soit victime d'une crevaison qui l'a empêchée de se battre pour la victoire. La malchance a encore frappé avec une deuxième crevaison qui l'a reléguée à la trente-neuvième place. Bec a tout donné jusqu'au dernier moment et a terminé en 21ème position, ce qui lui a permis non seulement de reprendre le maillot de leader de la discipline et surtout de prendre 112 points d'avance sur la deuxième, la néerlandaise Anne Terpstra.


"Bec était heureuse malgré la malchance d'avoir subi deux crevaisons : "C'était une journée très, très dure à Vallnord. J'attendais que ce bon feeling sur le vélo revienne et je l'ai enfin retrouvé ici. Pendant une courte période, j'ai même mené la course, montrant que j'étais à mon meilleur niveau. Cependant, ces deux crevaisons ne faisaient pas partie du plan, mais c'est la course. Je pense que je peux tirer beaucoup de points positifs de cette course, mais maintenant c'est tout frais et j'ai des sentiments mitigés. Je tiens à remercier tout le monde pour leur soutien. Ils m'ont beaucoup aidé à terminer la course de la meilleure façon possible".


PMG RACING TEAM

D'autre part, Jofre Cullell a réalisé une belle performance, roulant dans les premières positions avec les meilleurs coureurs pendant presque toute la course. Une fois de plus, l'effort a payé et à un demi-tour de l'arrivée, les crampes ont frappé à nouveau, le reléguant à une très bonne dix-septième position.


Un autre bon résultat est celui de Francesc Barber, qui a terminé 17ème, tout comme Jofre. Le jeune coureur roulait en septième position lorsqu'il a été victime d'une chute. Malgré cela, l'Espagnol a conservé cette position depuis lors, obtenant un résultat très impressionnant malgré le niveau d'exigence élevé.


MS MONDRAKER

La finale de DH de samedi était une inconnue pour tout le monde. Le circuit exigeant, dont le départ était donné à plus de 2 300 mètres d'altitude, était totalement nouveau par rapport aux courses précédentes. Cela signifie que les résultats finaux dans les catégories hommes et femmes n'étaient pas ceux auxquels on aurait pu s'attendre. Et il en a été de même pour le MS Mondraker.


Après avoir été une habituée du podium lors des dernières courses, Eleonora Farina n'a pas eu de chance cette fois-ci pour un peu plus d'une seconde. Elle, qui réalise une saison remarquable, a terminé sixième de la difficile course andorrane et, même si elle n'était pas très heureuse, la sympathique Italienne marque tout de même des points pour le classement général dans lequel elle occupe la quatrième position.


Dans la catégorie des hommes, le jeune Irlandais, Jacob Dickson, a été le plus performant avec une respectable 35e place. Le reste des pilotes MS Mondraker n'ont pas eu de chance en finale. Après une bonne qualification et une régularité spectaculaire, Dave Trummer a commis quelques erreurs qui l'ont relégué à la 40ème position, avec un temps très similaire à celui de Brook MacDonald qui a franchi la ligne d'arrivée en 44ème position.  


Cependant, Tuhoto-Ariki, qui voulait continuer sur sa lancée après le bon résultat obtenu à Lenzerheide, a rencontré des problèmes mécaniques qui lui ont fait franchir la ligne d'arrivée en 53ème position.  


Avec quasiment aucun temps de repos pour les équipes, la Coupe du monde se déplace aux États-Unis. Un long voyage les attend en direction de Snowshoe, en Virginie occidentale. C'est là que se dérouleront la septième course de XC et la sixième course de DH en 11 jours.